Rechercher
  • Valerie Leblanc

Cultiver votre intimité


L’intimité est un aspect important du couple. Elle favorise la connexion à l’autre et la complicité. L’intimité englobe une multitude de choses, et elle demande du temps à s’établir. À différente période de la vie et selon les circonstances, il peut être tout à fait normal de la rechercher davantage ou de s’en éloigner un peu. Je propose aujourd’hui quelques conseils pour favoriser l’intimité amoureuse au sein de votre couple. Surtout si ça fait longtemps que vous êtes ensemble et que la stabilité est pas mal trop stable. Il se peut aussi que vous sachiez tout ça, mais ce sera juste un rappel. Comme je le dis souvent, on a tendance à regarder de plus près ce qui va mal et on oublie d’arroser le jardin des sphères qui vont bien. Un jardin ça s’entretient, pouce vert ou pas.

Communiquer Je ne vais pas dévoiler le plus grand secret des dieux, ni celui de la caramilk, mais l’un des points centraux de l’intimité est la communication. Mais qui dit communication, ne dit pas nécessairement intimité profonde. L’intimité communicationnelle pourrait se décliner en 5 niveaux.

  1. Communication de surface, « sans risques » : on partage que des faits, des informations qui ne nous impliquent pas personnellement. Peu de risque de rejet, peu de vulnérabilité.

  2. Les opinions et les croyances des autres : on partage les pensées, opinions, croyances des autres. On se révèle légèrement par l’association à l’autre.

  3. Les opinions et les croyances personnelles : on partage nos propres pensées, opinions et croyances. En cas de doute sur l’acceptation de l’autre, il est possible de dire qu’on a changé d’idée, de se retirer.

  4. Nos sentiments et nos expériences : on partage nos réussites, mais aussi nos échecs, nos joies et nos peines. Nous sommes à l’aise de parler de nos projets de vie, de nos valeurs et de dévoiler plus profondément qui nous sommes.

  5. Nos besoins, nos émotions, nos désirs : c’est le niveau plus profond de l’intimité où nous nous révélons à l’autre dans ce que nous sommes. On peut parler de nos besoins, nos attentes, nos émotions positives comme négatives. Cela demande une grande confiance envers l’autre personne.

Évidemment, des relations sexuelles peuvent être possibles et satisfaisantes à tous les niveaux, mais dans un couple, les niveaux quatre et cinq apportent généralement une plus grande complicité et une plus grande connexion.

Libérer les non-dits C’est le 2.0 du conseil précédent. On laisse parfois des insatisfactions, des déceptions, des colères polluer la dynamique conjugale. Ne rien dire de ce que nous ressentons peut être symboliquement comme prendre des pilules de poison au quotidien. Cela ne favorise pas à long terme une envie de rapprochement et un désir d’ouverture à l’autre. Prendre le temps de régler les non-dits dans des moments favorables où les deux interlocuteurs sont disposés à nommer les choses, mais aussi les recevoir, c’est essentiel. Se donner du temps Cela peut sembler évident, mais à travers le travail, la famille, les enfants, le ménage, les autres obligations, il peut être facile d’oublier ce concept tout simple. Le désir exige du temps et la disponibilité de l’esprit. On peut se réserver une journée par semaine ou par mois, prendre des vacances à deux, se donner des rendez-vous amoureux (avec invitation officielle ou non). L’idée est de prendre des moments hors de la maison ou de la routine pour se retrouver dans notre rôle d’amoureux et d’amant. Il est important de sortir du cadre habituel et de prendre des moments pour se faire plaisir. Manifester sa gratitude, mettre en lumière le positif Il est aussi important de manifester les points de désaccord que les choses que nous apprécions l’un de l’autre. Dire à notre partenaire combien nous apprécions son soutien, son aide, les petites attentions qu’il fait pour nous fait du bien et rappel que nous éprouvons de l’amour pour l’autre. Il ou elle sentira qu’il n’est pas acquis et qu’il est apprécié. Ceci peut être un élément qui nourrit l’intimité et le désir. Et n’oubliez pas les gestes de tendresse ! Érotiser la présence de l’autre Lorsque nous sommes avec quelqu’un depuis longtemps il peut être facile de tomber dans la familiarité et banaliser la nudité du partenaire. Il est important de garder une part de mystère (une distance et une différenciation aussi) dans le couple. Je suggère de faire des efforts de temps à autre pour continuer de séduire son amoureux/euses en troquant le confort d’un pyjama mou pour une lingerie plus séduisante ; en se préparant (maquillage, parfum préféré, vêtement préféré) avant l’arrivée de l’autre, même si vous ne recevez personne et qu’il n’y a rien de spécial de prévu. Il s’agit en fait de garder des moments pour continuer à séduire l’autre. Dans cette optique on prend soin de soi, mais aussi du couple. Élargir et développer la gamme des plaisirs Il arrive que les partenaires mettent la responsabilité de leur plaisir sexuel dans les mains de l’autre. Chacun est responsable de son désir, de son plaisir et une dynamique conjugale et sexuelle, ça se construit à deux. Je suggère de partir à la recherche de son univers sexuel en n’oubliant pas qu’il peut toujours se modifier et s’enrichir. On peut commencer par se poser des questions comme : « qu’est-ce qui me fait plaisir ? », « qu’est-ce qui m’attire érotiquement ? », « quelles caresses, quels scénarios ont un effet sur mon désir ? », etc. Essayer de nouvelles positions (vous pouvez vous inspirer de livres) ou de nouvelles pièces et différents moments. De légères variations peuvent faire toute la différence.


69 vues