Rechercher
  • Valerie Leblanc & Kristelle Alunni M.

Série spéciale : « Les hauts et les bas du célibat ».


Sujet 1 : Les sites de rencontres

À l’ère des technologies, la façon de rencontrer un partenaire amoureux et/ou sexuel a changé comparativement à ce que les générations précédentes ont pu connaitre. Auparavant, les gens se rencontraient principalement par l’intermédiaire d’amis, de membre de la famille ; ils se draguaient dans les espaces publics, les bars.

Il y a quelques années, les sites de rencontre ont vu le jour. Il s’agissait à l’époque de sélection faite à partir de messages vocaux. Il fallait se fier seulement à la voix de l’interlocuteur et son contenu pour savoir si un « match » serait possible. Ce n’est vraiment pas tout le monde qui était à l’aise de faire cela, même si certains allaient jusqu’à sortir leur guitare pour impressionner les abonnés.

Les sites de rencontre ont beaucoup évolué. Maintenant, vous avez accès à des sites internet comme réseau contact, mon classeur, Élite Single ainsi qu’à des applications pour téléphones intelligents comme Tinder, Grindr, Badoo, meetme pour ne nommer que ceux-là. On peut trouver de tout comme nous l’ont démontré certains sites spécialisés. Par exemple, un site pour personnes ayant une ITSS (MTS), un autre pour les personnes mariées ou ayant une allergie au gluten, etc. Tout est devenu rapide et accessible (et moins gênant que les messages téléphoniques), élargissant ainsi les opportunités de rencontre.

À l’aide de mon amie qui est aussi dans le domaine des sciences humaines, nous avons décidé de nous pencher sur le phénomène des nouveaux médiums de rencontre avec comme question principale : quels sont les avantages et les inconvénients de rencontrer via les sites ou applications de rencontre. Pour que les nouveaux célibataires sachent un peu plus à quoi s’attendre, mais aussi pour amuser ou faire réfléchir les autres, voici quelques un des points recueillis lors de notre recherche auprès de gentils célibataires ayant accepté de nous livrer leurs témoignages.

1.Quelle importance accordons-nous à l’image ?

La rapidité avec laquelle on peut sélectionner un individu selon nos critères physiques peut avoir un côté positif et négatif. Avec les sites de rencontre, on se fierait encore plus à l’aspect physique. Un mouvement vers la droite pour un oui, vers la gauche pour un non (Hello Tinder). Aussi simple que ça. Certains diront que c’est superficiel et d’autres diront que c’est le filtre de la première impression.

Mais qu’est-ce qu’une première impression ?

« Seulement cent millisecondes sont nécessaires pour formuler un jugement ferme et définitif sur quelqu’un. Et il suffit d’un dixième de seconde pour décider si une personne est attirante, fiable, sympathique… » (Groupe de travail de l’Université de Princeton)

Est-ce qu’elle se limite à l’apparence physique ?

« Les enquêtes montrent que les premières impressions sont influencées à 55 % par la gestuelle, le comportement, l’image d’une personne ; à 38 % par son ton de voix et seulement à 7 % par le contenu de ses propos ! » (Jobboom). Ce n’est donc pas seulement l’apparence physique qui teinte la première impression, mais plutôt un ensemble d’éléments, allant de la tenue vestimentaire au ton de voix (imaginez Brad Pitt avec une petite voix de canard).

Pour certaines personnes, il demeure que le choix par l’image est un plus, car on sait avant de rencontrer la personne qu’elle nous attire physiquement.

Il faut tout de même mettre un bémol sur « on sait déjà qu’elle nous attire », car il peut s’agir de photos qui peuvent dater, être retouchées... Une personne pourrait aussi être très photogénique, ne mettre que ses meilleures photos de manière bien calculée ou bien s’aider de filter et ne pas se ressembler dans la vraie vie. Lors de nos questionnements pour ce texte, une abonnée de tinder nous a raconté qu’un gars lui a expliqué la diversité dans ses photos en disant « J’ai mis cette photo, parce que je trouve que c’est elle qui représente le plus ma personnalité ». Really ? La photo dégageait en effet le caractère funny de la personne, mais elle ne correspondait plus du tout à la personne actuelle (physiquement et peut-être même psychologiquement). Et ce n’est pas la seule... Plusieurs nous ont fait part qu’ils avaient vécu ce genre de situation ; c’est-à-dire que la personne rencontrée ne ressemblait plus/pas à ses photos. Cela mène malheureusement souvent à des rencontres infructueuses, parce que le but initial de « choisir des personnes qui nous attire physiquement (quel qu’il soit) » n’est plus atteint.

Ce n’est pas la seule limite des sites et applications de rencontre. Avec la pluralité de choix, nous pouvons devenir plus difficile. Et contrairement aux rencontres « naturelles », il est moins facile via l’écran d’apprécier le charme d’une personne (le petit quelque chose qu’une personne dégage qui nous séduit) ou au contraire sa disgrâce ou son attitude « je suis le plus beau(belle), le meilleur(e) ». C’est malheureux, car plusieurs personnes y sont sensibles ! Donc, l’image oui, mais ce n’est pas toujours un gage de réussite.

Conseils :

  • Oui, l’image compte, mais ne vous définissez pas par le nombre de « likes » ou de messages que vous avez reçus. L’image n’est qu’une partie de vous, vous avez bien plus à offrir.

  • Il est important de garder un équilibre entre la réalité de tous les jours et ce que l’on veut montrer aux autres pour les « attirer » vers notre profil. Montrez donc votre vraie image : une image récente, dans une activité ou un moment qui vous définit par exemple. N’oubliez pas qu’on ne plaira jamais à tout le monde. Il n’est donc pas nécessaire de se conformer aux clichés actuels (voyager, s’entrainer/faire du sport, vivre à 100 miles à l’heure, avoir un physique de magazine…) si cela ne vous correspond pas (ou plus maintenant). De cette façon, vous attirerez l’attention des personnes qui partagent réellement vos intérêts et qui seront attirées par votre physique (quel qu’il soit !).

  • Mettre un petit texte. Et pour que celui-ci aille la portée attendue, il faut qu’il soit lu… Alors comme visiteurs de page, il faut les lire. De cette façon, vous aurez plus de chances de trouver une personne avec qui nous avons de réelles affinités.

2. La liste à cocher : œ✓Beau, œ✓Charmant, ✓Aime voyager, ✓Propriétaire d’un condo…

Les sites de rencontre peuvent nous amener sur un plateau d’argent les gars ou les filles qui correspondent exactement à ce que l’on « recherche », ce qui peut nous éviter des rencontres « inutiles ». Cela peut donc être perçu comme un point positif.

Mais qu’arrive-t-il si quelqu’un qui serait un bon parti n’est pas « sélectionné » parce qu’il ne correspond pas à notre liste trop exhaustive de critères (par exemple, être rendu « là » dans la vie, faire du sport 4 fois par semaine, etc.) ? Qu’arrive-t-il si l’image de nous-mêmes ou de ce que l’on recherche n’est pas le reflet exact de la réalité. Qu’arrive-t-il si l’on vend cette image un peu erronée de nous aux autres ? Cela peut créer des déceptions (pour vous et pour les autres !).

Avoir des critères c’est normal, mais parfois il peut être intéressant de s’ouvrir à quelque chose de différent et de plus profond. Comme nous l’a dit une jeune femme nouvellement en couple « si j’avais rencontré mon copain sur un site de rencontre et que je m’étais fiée uniquement à des critères de similitudes dans les goûts, je ne pense pas que nous serions ensemble ».

Conseils :

  • Avant toute démarche pour rencontrer, prenez le temps de réfléchir à Quels sont vos besoins, vos valeurs, sur quoi vous pouvez être flexible, sur quoi vous ne le seriez pas ? Soyez le plus authentique possible et évitez de vous présenter uniquement sur ce qui vous semble être attendu des autres, de la société.

  • Lors des rencontres attardez-vous à ce que vous ressentez avec l’autre et non seulement à une liste d’exigences.

3. Il s’agit d’un moyen rapide de « faire du social ».

Eh oui, aller sur des sites de rencontres peut être un passe-temps intéressant lorsque Netflix ne suffit plus à combler nos soirées. Et en plus, ça permet de faire des exercices cognitifs qui équivalent presque les Sudokus (légère exagération) : réfléchir, lire, écrire, suivre des conversations… Nous avons besoin de réfléchir à quel est notre type de garçon ou de fille (ses priorités, son physique, son âge, sa localisation… liste qui ne doit pas être trop exhaustive !), ensuite nous devons lire les descriptions et pour terminer, nous pouvons écrire à notre prétendant en essayant de captiver son intérêt, ce qui n’est pas toujours facile ! (Il faut sortir du « qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » ou du « Salut ça va »). Astuce : certaines personnes nous ont dit avoir apprécié se faire aborder par rapport à un détail de leur fiche descriptive par exemple. Il est donc possible de passer des soirées à jaser à des inconnus ou bien en rencontrer. Les rencontres peuvent parfois être très intéressante, d’autre fois moins comme avec n’importe quel autre moyen de rencontre, sauf que nous avons déjà une petite idée de qui nous aurons devant nous contrairement au blind date.

Malgré que ce soit nommé par quelques-uns comme étant un point positif, plusieurs n’aiment pas le fait que souvent la discussion n’aboutisse à rien ou, au contraire, que les personnes soient trop rapide sur le « on va prendre un verre ? ». Nous n’avons pas de réponse unanime quant à la pertinence de prendre son temps pour se parler et se découvrir versus aller rapidement en rencontre pour vérifier si le courant passe. De bonnes et de moins bonnes expériences peuvent s’en suivre d’une technique comme de l’autre.

D’un point de vue psychologique, attention à ce que les réseaux de rencontre ne deviennent pas l’unique façon de combler un vide existentiel. Il semble que certaines personnes les utilisent pour valider leur désirabilité ou simplement, car elle n’aime pas passer du temps seul.

Ce qui nous amène au point important de l’intention derrière l’inscription aux sites et applications de rencontre. Ce n’est pas parce que quelqu’un s’inscrit sur les réseaux de rencontre qu’il veut nécessairement s’engager, se marier et avoir de nombreux enfants…Toutefois, si vous êtes honnête sur vos intentions et même votre ambivalence quant aux intentions, cela pourrait éviter des déceptions. En gros, si tu es en couple et que tu cherches une maîtresse ou bien que tu veux seulement flirter avec un « on sait jamais », il peut être intéressant de ne pas attendre trois mois avant de le dire comme nous l’avons entendu.

Conseil :

  • Chacun a ses propres attentes face aux sites de rencontre. Soyez donc honnête face à vos intentions, et ce, tant envers vous qu’envers les autres.

  • Il ne faut pas que cela devienne une façon de combler un vide, même si c’est agréable de vérifier si on peut séduire encore après une rupture. Du temps seul permet de prendre soin de soi, de s’occuper de soi (se donner soi-même de l’amour) et de faire des choses que nous aimons (peu importe ce que c’est !), ce qui est essentiel de faire avant de partager sa vie avec quelqu’un d’autre.

En conclusion, plusieurs personnes ont pu trouver l’amour grâce aux sites de rencontre, tandis que d’autres en ressortent déçue et n’apprécient pas l’aspect « meat market » de la chose. Nous avons pu constater que les sites et les applications ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Et vous ? Que pensez-vous des nouvelles technologies pour rencontrer ?


0 vue