Rechercher
  • Valerie Leblanc, sexologue et psychothérapeute

Communiquer sur la sexualité


Parler de sexualité avec son partenaire n’est pas toujours facile. Nous pouvons avoir peur de blesser l’autre, de créer des conflits ou simplement, nous pouvons avoir l’impression de ne pas savoir comment aborder le sujet. Malgré tout, il est très enrichissant de prendre des moments pour discuter de nos valeurs, de notre vision de la sexualité, de nos préférences ou de ce qui nous convient moins. Ainsi, nous participons à la vitalité du couple et nous favorisons une bonne intimité.

Voici quelques points clés pour aborder le sujet de la sexualité :

1. Décider de ce que nous voulons dire

  • Choisir 3 sujets maximum à la fois. Si nous abordons trop de thèmes au même moment, l’information risque de ne pas être retenue.

  • Se préparer par points, mais ne pas tout écrire d’avance, se laisser une part spontanée.

  • Essayez de temps en temps de sortir du contexte sexuel spécifique; parler du plaisir physique est important, mais considérer le contexte conjugal dans le cadre plus large est intéressant. Par exemple, aborder les thèmes du climat dans le couple, de la dynamique, de l’affection, de l’intimité en général, etc.

2. Choisir le bon moment

  • Aviser le partenaire que nous aimerions parler de sujet intime avec lui/elle. Par exemple, lui dire ce soir après le souper, ce week-end j’aimerais que l’on prenne un moment, etc. Il est important de choisir un moment où les membres du couple sont disposés à parler et écouter, donc idéalement pas très tard en soirée ou 5 minutes avant de quitter pour le travail.

  • Si le nommer est intimidant, écrire un courriel ou une lettre. Rester bref et dans un ton positif (exemple : j’aimerais beaucoup aborder certains sujets intimes avec toi, serais-tu libre ce soir après le souper ?). On évite : il faut que l’on parle ! Cela risque de créer une anxiété.

3. Suivre les règles d’une communication positive

  • Parler au « je ». Évitez le ton accusateur. Donner un ton léger et ne pas entrer dans les accusations. Veillez à laisser la porte ouverte à l’autre pour qu’il émette son opinion. Par exemple : « j’ai l’impression qu’on fait peu souvent l’amour, qu’en penses-tu? As-tu la même impression? »

  • Lorsque nous nommons un point qui nous déplait, donner des indices clairs au partenaire sur ce que nous préfèrerions. Par exemple : « Je n’aime pas quand tu me touches la poitrine, je préfère telle ou telle caresse, etc. »; « Je me sens mal à l’aise lorsque tu fais cela, mais j’aimerais faire plus souvent ceci, qu’en penses-tu? ».

  • Parler de ce que vous pensez, sentez, voulez.

Astuces :

  • Pour briser la glace et commencer une discussion, faites part d’une lecture que vous avez faite sur la sexualité, montrez une capsule web sur le sujet d’intérêt, regardez une scène érotique ou pornographique ensemble.

  • Faites un suivi sur les conclusions que vous avez trouvées ensemble suite à votre discussion. Célébrez les avancées, réitérez ce qui n’est pas encore acquis.

Bonne communication !

#communication #intimité #sexualité #couple

0 vue