Rechercher
  • Valerie Leblanc, sexologue et psychothérapeute.

La communication: l'importance de l'écoute.


Les conflits font partie de la vie de couple. En thérapie, plusieurs personnes me disent à quel point ils détestent les conflits ou bien comment ils cherchent à les éviter.

Faire fi de son vécu ou de son ressenti n’est pas efficace à long terme et parfois les tensions reléguées sous le tapis remontent en puissance 10. Il est donc préférable d’aborder les sujets délicats le plus tôt possible s’ils vous tiennent à cœur ou s’ils peuvent influencer votre rapport à l’autre. J’ai répertorié quelques éléments pour vous aider à mieux aborder et gérer les conflits et je vais vous les présenter dans les prochaines semaines en les divisant par grands thèmes.

Le premier thème est l’écoute. Parce que l’écoute ne signifie pas uniquement de ne pas parler, voici quelques points clés :

1. Pratiquez l’écoute active. Pour cela, il faut essayer de faire abstraction de l’opinion ou de la réponse qui traverse notre esprit en s’efforçant de porter notre attention à ce que dit l’autre sans jugement. Il faut garder en tête qu’une bonne écoute demande une ouverture et que dans ce rôle, nôtre position de "receveur" prime sur celui de "transmetteur".

2. Le non verbal : maintenez un regard appuyé et cherchez à comprendre l’autre, et non à le convaincre de quelque chose. Ceci est une distinction importante. Tentez aussi de porter attention à votre ouverture corporelle. En ayant la tête droite, en hochant de la tête lorsque la personne parle et en ne croisant pas les bras, vous démontrez une meilleure présence au partenaire. Vous communiquez plus que vous ne le croyez de façon non verbale.

3. Ensuite, démontrez à l’autre que vous avez compris en reformulant ses propos et en demandant si vous avez bien compris. En plus de confirmer notre compréhension du message, la reformulation permet de démontrer à l’autre que nous avons bien écouté.

Par exemple :

« Si j’ai bien compris, tu aimerais organiser les tâches ménagères autrement parce que tu ne trouves pas qu’actuellement notre façon de faire est équitable? »

« En gros, ce que tu aimerais, c’est que nous prenions le temps de nous asseoir pour revoir la séparation des tâches parce qu’actuellement tu ne te sens pas confortable avec notre façon de faire? C’est bien cela? »

4. Pour aller plus loin sur un sujet que vous trouvez important et pour participer à l’élaboration de solutions, n’hésitez pas à poser des questions ouvertes (questions pour lesquelles la personne ne peut pas répondre seulement oui ou non). Encore une fois, il faut avoir bien écouté pour pouvoir approfondir le sujet et nous le démontrons en reprenant des mots de notre interlocuteur et/ou en utilisant la méthode de questionnement (qui, quoi, quand, où, pourquoi) que l’on appelle aussi les 5 W en anglais (who, what, when, where, why).

« Pourquoi te sens tu si triste?»; « Depuis quand te sens tu comme cela? »: « Qu'est ce qui fait que tu sens comme cela? »

* N’oubliez pas : la communication ne devrait pas être dans un esprit « l’un contre l’autre », mais « l’un avec l’autre ». Nous voulons atteindre une meilleure connexion et non une déconnexion.

#communication #Écoute

135 vues