Rechercher
  • Valerie Leblanc, sexologue et psychothérapeute.

Des stratégies pour une estime de soi positive


L’estime de soi est définie comme la valeur que l’on s’accorde. Elle est composée des idées et des sentiments que nous éprouvons envers nous-mêmes. Elle teinte notre rapport à soi, mais aussi aux autres.

Lorsque la vision de soi est juste et plutôt positive, nous avons plus de chance de tendre vers l’épanouissement relationnel et le bien-être personnel.

Lorsque l’estime de soi est plus faible, nous pouvons percevoir des conséquences négatives sur toutes les sphères de notre vie et ressentir un mal-être. Le manque d’estime de soi est un facteur de risque pour le développement de troubles psychologiques tel que l’anxiété ou la dépression par exemple. Bien qu’elle soit construite en bonne partie à l’enfance et l’adolescence, l’estime de soi peut se travailler de façon concrète à l’âge adulte. Voici 4 attitudes à adopter pour maintenir ou développer une bonne estime de soi :

1. Changez votre discours intérieur. Une mauvaise estime de soi est maintenue par des exigences élevées et un mode intérieur critique ou négatif. Pratiquez l’indulgence, la bienveillance et transformez votre discours. Pour travailler la voix critique et négative, prenez un recul et parlez-vous comme si vous parliez à votre meilleur ami. Vous êtes possiblement bien plus rationnel et gentil avec les autres qu’avec vous-même, alors les bons mots viendront plus facilement.

2. Sortez de votre zone de confort. En vous obligeant à essayer de nouvelles choses, vous allez mieux vous connaître et vous allez vous donner la chance de dépasser vos limites. En réussissant des choses dont vous ne vous pensiez pas capable, vous allez construire une image plus forte et positive et les mots tels que « je suis capable » ou « je peux le faire » deviendront plus naturels.

3. Revenez au moment présent et prenez le temps. Parfois, nous voulons tout rapidement et nous avons l’impression que les autres réussissent mieux ou plus facilement que nous, sans analyser le contexte ou la singularité de chaque situation. La meilleure chose à faire est de revenir à l’ici et maintenant en étant présent à soi. Chercher à comprendre ce qui se passe en nous, accepter la responsabilité de notre réussite, prendre sa place et identifier des objectifs simples et réalistes alignés avec nos buts nous amènera certainement plus facilement vers la réussite que la pression engendrée par la comparaison et l’idée du « tout, tout de suite ». Écrivez, prenez des temps d’arrêt, méditez…

4. Donnez-vous le droit à l’erreur. Il est même important de se tromper pour apprendre. Pas besoin d’être parfait pour être bon ni pour s’aimer. Au lieu de vous décourager ou vous blâmer, quand quelque chose ne se passe pas comme prévu, posez-vous des questions telles que « qu’est-ce que j’ai appris? », « qu’est-ce que je ferai autrement à l’avenir? », « quelle est la prochaine étape? ». Rappelez-vous que chaque échec est une leçon de vie et changez votre regard sur la situation pour y identifier aussi les bénéfices. De plus, encouragez-vous en soulignant vos réussites et félicitez-vous lorsque vous atteignez vos buts. Cela contribuera à augmenter la confiance en soi.

#estimedesoi #confiance #psycho

0 vue