Rechercher
  • Valerie Leblanc, sexologue et psychothérapeute.

La ménopause et la sexualité


Je dis souvent que nous avons des âges sexuels. On ne vit pas nécessairement la sexualité de la même manière à l’adolescence, dans la trentaine ou après un enfant par exemple. En effet, différentes choses l’influencent : les hormones, l’état psychologique, l’expérience, l’aisance que nous avons ou non avec notre corps, la connaissance de soi pour ne nommer que celles-là. La ménopause est une étape dans la vie d’une femme qui apporte différents bouleversements. Ces derniers peuvent agir sur la libido et le rapport à la sexualité.

La ménopause, processus ­normal de vieillissement, correspond au moment où la femme cesse d’avoir des menstruations pendant une période de 12 mois consécutifs. Le processus prend parfois quelques années. Les ovaires arrêtent de produire des ovules et il n’est plus possible de procréer. Il faut quand même garder en tête que pendant la pré ménopause le corps libère encore des ovules certains mois, donc que la femme est encore considérée « féconde ».

  • La ménopause entraîne divers symptômes tels que :

  • Les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

  • Perturbation du sommeil

  • Troubles de l’humeur et les déficits de la mémoire

  • Sécheresse des muqueuses et diminution de la lubrification ­vaginale

  • Infection des voies urinaires et/ou difficultés à contrôler la vessie

  • De la fatigue (secondaire)

  • Des douleurs articulaires

  • Légère prise de poids

Évidemment, ces changements peuvent influencer la santé psychologique ou simplement le rapport à soi et à l’autre. Il faut être bienveillant envers soi-même et se laisser un peu de temps pour s’adapter à ces transformations et trouver les moyens qui sont les plus efficaces pour améliorer les choses pendant cette période.

Ce n’est pas toutes les femmes qui vivront exactement les mêmes symptômes ou qui constateront les mêmes changements au niveau de leur sexualité, mais ce qui est parfois remarqué est une diminution de l’intérêt pour la sexualité, des douleurs lors de la pénétration ou certaines difficultés à atteindre l’orgasme. La baisse de libido peut donc apparaître de manière secondaire face aux changements biologiques et psychologiques. L’amincissement de la paroi vaginale, le manque de lubrification et les perturbations hormonales peuvent affecter notre manière de vivre la sexualité, mais ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Ces transformations peuvent amener un regard différent sur la sexualité qui peut être très plaisant.

3 verbes pour s’inspirer :

Explorez différentes manières d’obtenir du plaisir. Le corps entier est une zone érogène alors pourquoi ne pas profiter de tout ce qu’il a à offrir. Investissez votre temps dans des massages en variant rythme et pression et en communiquant ce qui vous a plu et moins plu. Votre alliée: la sensualité.

Modifiez vos habitudes. Les choses changent, votre sexualité aussi. Voyez le côté positif : éros aime la nouveauté. Essayez de nouvelles manières de vivre la sexualité, mettez du lubrifiant à base d’eau, tentez des positions un peu différentes, essayez des jouets, mais surtout, amusez-vous.

Communiquez. Ce n’est pas toujours facile d’exprimer à son ou sa partenaire la façon dont la ménopause affecte le corps et l’esprit, mais la communication franche et transparente aidera sans doute à former une équipe dans la transition que vous passez. Ensemble, vous serez co-créateurs d’une sexualité positive et satisfaisante.

En conclusion, la ménopause est une phase normale de transformations. Il faut savoir se respecter et opérer de petits changements pendant cette période. La sexualité pourrait être un peu, beaucoup ou pas du tout affectée. Il semble que les femmes qui considèrent le sexe comme quelque chose d’important ont tendance à rester sexuellement actives à la ménopause. Le fait de maintenir une certaine régularité dans les relations sexuelles peut aider à maintenir le désir sexuel. Pour celles qui investissent moins cette sphère, cette période peut servir de redéfinition de sa vie sexuelle. Écouter votre corps, portez attention à ce qui vous fait plaisir. Cultivez la sensualité, la montée de l’excitation et les moments doux.

N’hésitez pas à parler à un médecin en cas de soucis importants. Certains traitements hormonaux peuvent améliorer les symptômes reliés à la ménopause. Au besoin, vous pourriez aussi consulter un sexologue pour un soutien et des conseils face à votre vie relationnelle et sexuelle.

#Ménopause #Femme #Sexualité

23 vues