Rechercher
  • Valerie Leblanc, sexologue et psychothérapeute

3,2,1... changements!


À l’aube de cette nouvelle année, plusieurs personnes font un bilan des derniers 300 quelques jours. Comme si, symboliquement, le mois de janvier représentait une nouvelle chance de faire mieux les choses. De devenir une meilleure version de soi-même. De prendre des résolutions. Ce qui m’amène à un thème important : le changement.

Le changement a quelque chose d'utopique. Parfois on voudrait être plus ceci ou moins cela, mais on ne veut pas passer les étapes pour y arriver. Je remarque que les gens redoutent autant la transformation qu’ils sont anxieux de ne pas y arriver. On voudrait faire un gigantesque saut à la perche d'un état à l'autre. C’est compréhensible, car faire un changement, c’est se transformer; c’est faire autrement que ce que nous faisons habituellement. Cela nous amène aux choix : la souffrance de l'effort ou la souffrance de rester dans le confort inconfortable.

Il est vrai que changer demande une grande énergie, mais rester insatisfait en brûle aussi. Les épreuves et les petits défis nous transforment plus que la stabilité puisqu'ils nous obligent à mobiliser nos efforts et à puiser dans nos ressources personnelles qui sont parfois plus grandes que ce que nous croyons. Chaque petite réussite a le potentiel de nous envoyer une image de nous plus positive, donc d'augmenter notre estime de soi et notre confiance en soi. C'est un bon avantage sur le long terme que nous n'aurions pas obtenu autrement. La route vers le changement est aussi, sinon plus importante que le résultat.

Toutefois, pour un changement durable, quelques points sont à considérer. Voici cinq éléments qui peuvent aider à atteindre nos objectifs une fois pour toutes.

  • Formuler des objectifs clairs et réalistes : pour atteindre nos objectifs, il est essentiel de savoir précisément ce que nous voulons obtenir. Formulez des objectifs qui sont clairs et précis. Pensez aux actions qui pourront être posées pour atteindre ces objectifs et faites- vous un plan. Par exemple, si votre objectif est de vous affirmer davantage au lieu de dire « affirmation de soi », précisez à quelque chose comme « j’aimerais apprendre à mieux m’affirmer de manière positive dans le contexte professionnel d’ici 6 mois ». Il faut aussi être réaliste. Tout ne se change pas en une semaine. Il faut trouver des outils, faire de l’essai-erreur, puis trouver son nouveau confort. Pensez à vos capacités personnelles, aux moyens qui existent pour vous aider et donnez-vous un peu de temps.

  • Baby steps! : lorsque nous voulons obtenir quelque chose, nous aimerions que ce soit rapide. Parce que nous sommes fatigués de la situation ou parce que nous voyons les efforts à faire plus grands qu’ils ne le sont vraiment. Nous voyons la montagne dans son ensemble au lieu de la décortiquer en palier à atteindre. On ne court pas un marathon après deux entraînements tout comme nous ne pouvons pas effectuer une transformation psychologique ou physique en un instant. Il est important de décortiquer notre parcours en petits changements qui seront faciles à atteindre. Cela sera plus encourageant. Le plus important est de rester constant.

  • Trouver des objectifs mesurables : toujours dans l’idée d’être précis. Si nos objectifs sont mesurables, il est plus facile de constater l’atteinte d’un résultat. Par exemple, cela pourrait être pour un objectif de bien-être, faire 20 minutes d’activités physiques par jour, 10 minutes de méditation, etc. Cela pourrait aussi être d’affirmer une chose importante à sa mère, son frère, son patron, etc.

  • S’offrir des récompenses et maintenir un discours positif : tel que mentionné plus haut, le chemin est aussi important que le résultat. Pourquoi ne pas s’offrir de petites récompenses lorsque nous avons atteint un palier de la transformation. Le renforcement positif est plus utile que le négativisme pessimisme. En fait, ce dernier peut devenir votre pire ennemi. Qu’on se le dise pour dit les « tu ne seras jamais capable »; « tu n’es pas bon/bonne » n’a jamais servi personne. À force de se répéter une cassette négative, on se sent mal et il est difficile d’agir. Pensez positif ! Félicitez-vous lorsque vous atteignez des petits résultats et restez déterminé ! Rappelez-vous : rien n’est définitif ou immuable.

  • Se rappeler nos objectifs : gardez la vision bien en vue ;) Il est trop facile de revenir à nos vieilles habitudes, donc gardez quelque chose de visuel en lien à vos objectifs. Il peut s’agir d’un cahier dans lequel vous avez noté vos buts et vos progrès, de post-it ou d’un tableau sur lequel vous avez des images inspirantes. Pour être motivé, il faut se rappeler régulièrement pourquoi nous voulons le changement, à quoi cela ressemblera et que nous sommes capables d’y arriver.

Bonne année 2017 à tous et surtout, prenez soin de vous !

#changer #croissancepersonnelle

0 vue